Rhume des foins

Les allergies peuvent se manifester de différentes façons, par exemple par une réaction des yeux, du nez, des poumons ou de la peau. Lorsque le nez est touché, on parle de rhinite, pour les yeux de conjonctivite et pour les poumons d’asthme.

Une rhinite allergique, par exemple un « rhume des foins » se manifeste souvent sous la forme d’éternuements, d’une obstruction et de démangeaisons du nez. Les signes de la conjonctivite sont une rougeur de l’œil, un écoulement et une démangeaison. Une personne qui souffre d’asthme peut parfois n’avoir qu’une simple toux, elle peut aussi être dans des formes plus sévères avoir de grandes difficultés à respirer.

Les causes

Les allergies sont des réactions d’hypersensibilité à des éléments qui portent le nom d’allergènes. On distingue deux types différents d’allergènes, ceux qui provoquent des réactions saisonnières et les autres qui provoquent des réactions toute l’année.

Les allergies saisonnières sont provoquées par les pollens des arbres, des graminées et des herbacées alors que les allergies annuelles sont dues aux acariens de la poussière, aux moisissures et aux poils des animaux.

Les rhinites et conjonctivites saisonnières et celles liées à une exposition ponctuelle à un animal ont des manifestations souvent plus « explosives » avec des éternuements et un écoulement nasal, alors que les allergies annuelles sont surtout caractérisées par une obstruction nasale.

Les traitements

Le traitement le plus efficace est bien sûr, lorsque c’est possible, d’éviter l’allergène responsable. Pour une allergie à un animal, il faudra si possible éviter l’animal concerné, pour une allergie aux acariens de la poussière, limiter les contacts avec la poussière. Vous trouverez des conseils détaillés sur le site du Centre d’allergie Suisse www.aha.ch.

Pour ce qui est des médicaments, trois traitements différents peuvent être utilisés pour calmer une rhino-conjonctivite. Pour les yeux, des gouttes et pour le nez un spray. Un comprimé anti-allergique à prendre par la bouche est parfois aussi nécessaire. Ces traitements peuvent être pris séparément ou, lors de fortes réactions allergiques, simultanément.

Le médecin pourra dans certaines situations proposer une désensibilisation, c’est-à-dire un traitement donc l’objectif est de guérir la personne allergique. Ce traitement s’étend sur plusieurs années et peut être utilisé pour les allergies aux pollens, aux acariens de la poussière ou aux venins d’insectes (abeilles, guêpes).

Attention

Il faut être particulièrement attentif lorsque les réactions allergiques sont intenses, en particulier lorsque des symptômes respiratoires sont associés. En effet, un asthme peut au début ne se manifester que par une simple toux ou par un léger essoufflement, avant une possible aggravation avec des difficultés à respirer.

Pour en savoir plus

Vous trouverez de nombreuses informations sur le site du Centre d’allergie Suisse aha.ch, une page est spécifiquement consacrée aux allergies aux pollens, une autre aux allergies aux animaux.

 

Démarrer gratuitement